XIVe session de formation des magistrats membres de l'Association Africaine des Hautes Juridictions Francophones

(AA-HJF): l'école régionale supérieure de la magistrature (ERSUMA) de l'OHADA et la Cour suprême du Bénin ont abrité l'événement à Porto-Novo. Il a été ouvert ce lundi 24 octobre 2022 par le Garde des Sceaux, ministre de la justice et la législation Séverin QUENUM, représentant le Chef de l'Etat, Président du Conseil supérieur de la magistrature.

Porto-Novo à nouveau, centre névralgique de réflexions sur le droit et les pratiques judiciaires pendant trois jours. Ils sont venus au Bénin de différents pays d'Afrique et de France ces Magistrats des hautes Juridictions Francophones pour un défi, unir l'Afrique par le droit et la justice, un objectif que poursuit l'AAHJF depuis sa création. Le directeur général de l'ERSUMA se réjouit d'offrir son cadre chaque année pour la tenue de cette rencontre scientifique autour du droit; une rencontre qui permet aux participants de renforcer leurs capacités à travers les riches communications et échanges qui ont toujours meublé ces sessions de formation.

Grande est donc la joie du Président du conseil d'administration de l'AA-HJF Victor Dassi ADOSSOU, Président de la Cour suprême du Bénin de constater l'intérêt et l'enthousiasme que manifestent chaque année les magistrats des hautes Juridictions d'Afrique francophone autour de ce rendez-vous qui reste et demeure un creuset de réflexions et de partage d'expériences. Il a, pour ce faire, remercié l'organisation internationale de la Francophonie (OIF) un des partenaires privilégiés qui appuie et accompagne chaque année cette activité. Il demande au représentant de madame la Secrétaire Générale de l'OIF de bien vouloir lui transmettre au nom des membres du conseil d'administration de l'AA-HJF et de tous les bénéficiaires de cette formation leur attachement au précieux partenariat qui lie les deux institutions depuis 1990 et leurs sincères reconnaissances.

Au Garde des Sceaux, Ministre de la justice et de la législation, avocat de renom, toujours fidèle à ce rendez-vous, il exprime toute son administration tout en le priant de bien vouloir transmettre au Président de la République du Bénin et à son gouvernement les sentiments de gratitude infinie du conseil d'administration de l'AA-HJF et en son nom propre pour l'appui matériel et financier fort appréciable pour soutenir la tenue de cette activité.

En s'adressant aux hauts magistrats des juridictions du fond du Bénin et étrangers participants à cette XIVe session de formation, le Président Victor Dassi ADOSSOU rappelle que dans ce monde où s'opèrent de profondes mutations et où le droit est en perpétuelle évolution, ceux dont la vocation ou la mission est de réguler au plus haut niveau les rapports sociaux, de rétablir les équilibres rompus, d'arbitrer le jeu démocratique et qui, en définitive, forgent les jurisprudences nationales, se doivent de s'adapter à l'évolution des normes, aux transformations de leur époque de façon à accomplir avec autant d'efficacité, d'efficience que de perspicacité, leurs missions.
A cet effet, il voudrait une fois encore compter sur la participation active de chacun d'eux.

Zakaria BAMBA junior, représentant de l'OIF a promis rendre fidèlement compte des messages du conseil d'administration de l'AA-HJF et de la forte participation des hautes juridictions francophones à cette session.

Le ministre de la justice promet transmettre fidèlement au chef de l'État Patrice TALON qui attache du prix aux initiatives africaines de regroupement institutionnel à même de favoriser le développement socioéconomique des pays africains, les mots encourageants et de reconnaissance des responsables de l'AA-HJF. Pour lui, l'engouement qu'a suscité cette session de formation des hauts magistrats et le niveau élevé de participation, traduisent l'intérêt manifeste porté par les juridictions d'Afrique francophone à cette activité phare du réseau. Il voudrait par conséquent que chaque participant en sorte avec une plus-value à mettre au service des justiciables de son pays et partant, de l'Afrique.

Les deux premières communications inaugurales ayant porté d'une part sur les juridictions spéciales et le principe du double degré de juridiction et d'autre part sur l'application des conventions internationales relatives aux droits de l'homme par le juge africain ont été respectivement présentées par le Professeur Moctar ADAMOU, agrégé des facultés de droit, doyen de la faculté de droit de l'université de Parakou au Bénin et Francisco DJEDJRO MELEDE, Professeur titulaire de droit public et science politique à l'Université de Cocody en Côte d'Ivoire.

Les participants ont ensuite été répartis en ateliers durant les trois jours de cette XIVe session dans les salles de l'ERSUMA et de la Cour suprême du Bénin pour y suivre des communications les unes aussi riches que les autres.
Au terme de cette session ce 26 octobre 2022, les participants ont affirmé leur pleine satisfaction d'avoir participé à cette session de formation assortie de recommandations. Un satisfecit particulier a été aussi décerné au Secrétaire Général de l'AA-HJF le Président Étienne-Marie FIFATIN et à toute son équipe pour l'organisation réussie de cet événement.

Cell.Com.Cour suprême du Bénin

 

QUELQUES IMAGES DE LA SESSION DE FORMATION

 

AAHJF 2022

WhatsApp Image 2022 12 01 at 17.14.08   WhatsApp Image 2022 12 01 at 17.13.54 2

WhatsApp Image 2022 12 01 at 17.13.54 3   WhatsApp Image 2022 12 01 at 17.13.55 1

WhatsApp Image 2022 12 01 at 17.13.55   WhatsApp Image 2022 12 01 at 17.13.56

WhatsApp Image 2022 12 01 at 17.13.57 1   WhatsApp Image 2022 12 01 at 17.13.57

  WhatsApp Image 2022 12 01 at 17.13.58 1   WhatsApp Image 2022 12 01 at 17.13.58 2

WhatsApp Image 2022 12 01 at 17.13.58   WhatsApp Image 2022 12 01 at 17.13.59

WhatsApp Image 2022 12 01 at 17.14.00   WhatsApp Image 2022 12 01 at 17.14.04

WhatsApp Image 2022 12 01 at 17.14.05 1   WhatsApp Image 2022 12 01 at 17.14.05 2

WhatsApp Image 2022 12 01 at 17.14.05   WhatsApp Image 2022 12 01 at 17.14.06